Qu’est-ce que le béton de chanvre ?


 

Le béton de chanvre est un nouveau matériau de construction qui a été mis au point en mélangeant des particules de chènevotte et un liant minéral (ciment ou chaux de préférence). Sa première utilisation remonte à 1986, lorsque Charles Rasetti, entrepreneur éclairé, utilise le béton de chanvre en collaboration avec la Chanvrière de l’Aube, pour la rénovation de la Maison de la Turque à Nogent-sur-Seine (Bouloc et al. 2006).


Le béton de chanvre est un complexe de matériaux naturels associant chaux et chanvre. La chaux est fabriquée à partir de chaux aérienne, formulée pour accélérer la prise en âge jeune. La chènevotte est fabriquée à partir de la tige de chanvre, plante ne nécessitant aucun traitement phytosanitaire, peu d’eau et facilitant la régénération des sols agricoles. Résulte de la combinaison chaux chanvre un béton naturel, léger, voir ultra-léger, au comportement thermohygrodynamique permettant la réalisation d’ouvrages très performants, en total adéquation avec les règlementations thermiques actuelles et à venir.


Le béton de chanvre fait partie des matériaux biosourcés utilisé pour construire, rénover et restaurer tous les types de bâtiments : la maison individuelle, l’habitat collectif, le tertiaire, les ERP, tous les ouvrages du patrimoine, du vernaculaire jusqu’aux Monuments Historiques.


Le béton de chanvre se réalise en mélangeant chaux et chanvre suivant des proportions adaptées à l’ouvrage à mettre en place. Ce qui permet de confectionner des murs isolants, des doublages isolants, des toitures isolantes, des chapes isolantes et combles perdus isolants ainsi que des enduits isolants.


Quels sont les avantages du béton de chanvre ?


Domaine d’emploi : Il permet de mettre en place une isolation les murs, la toiture et la chape. Il s’adapte à toutes les configurations de chantier, en neuf et rénovation. Ce n’est pas un matériau porteur. Donc, dans le cadre d'une utilisation en mur, il vient en remplissage d’une ossature principale ou secondaire qui peut être en bois, métal ou béton. Il est utilisé également en remplacement de torchis dégradés, en remplissage de murs pans de bois. En doublage isolant, il s’applique sur tous les supports minéraux normalisés.


Mode d’application : Initialement, il s’appliquait manuellement. Puis des machines de projections spécifiques ont été mises sur le marché, pour des rendements fortement optimisés. Pour la réalisation de toitures et chapes isolantes, le système centrale à béton + camion-toupie + tapis-convoyeur est également une solution avantageuse que les professionnels maîtrisent parfaitement. Désormais la préfabrication en atelier de parois permet également d'offrir un réel potentiel pour construire plus rapidement tout en bénéficiant d’un matériau ayant une fortes performances thermique et hygrique.


Capacité à respirer : Il laisse respirer les murs, ce qui permet de diminuer l’humidité présente par une mécanique naturelle et autonome.


Isolant thermique naturellement hygroscopique : Il possède une excellente capacité à stocker la vapeur d’eau et à la redistribuer ce qui lui permet d’améliorer ses performances thermiques. En effet, en saison froide il stocke la vapeur d’eau, en saison chaude il la libère et permet ainsi de refroidir la construction et d’apporter un confort supplémentaire aux usagers. Il agit donc en bon régulateur hygrothermique. Cette caractéristique permet de réduire la demande énergétique et d’améliorer le confort thermique et hydrique au sein des logements


Isolant acoustique : Grâce à la porosité et à la structure caverneuse de la chènevotte, le béton est capable d’absorber et d’affaiblir les sons. « La chènevotte du béton de chanvre qui présente un indice de vide élevé et une anisotropie. Le passage d'une onde acoustique va mettre en vibration les molécules d'air qui vont venir se frotter et déformer les parois des pores présents dans la chènevotte, et ainsi convertir leur énergie acoustique en énergie thermique ».


Résistance au feu : Il reste stable au feu, la température en face non exposée au feu ne dépasse pas 90 °C après 3h30, ce matériau est classé M0 (incombustible).


Souplesse et stabilité : En cas de séisme, la souplesse du béton de chanvre agit comme un contreventement pour la structure en bois qui reste ainsi stable.


Résistance aux rongeurs : La chènevotte provoque une irritation mortelles chez les rongeurs qui pourraient s’aventurer à l’ingérer


Matériau sain et naturel : Il ne dégage pas de composés organiques volatiles (COV) et la chènevotte minéralisée dans le mélange devient insensible aux moisissures.

Matériau issu d'une filière à l'impact positif sur l’environnement : Le béton de chanvre est fait à partir de ressources renouvelables, issu d’une culture offrant des bénéfices en termes de biodiversité et d'amélioration des qualités des sols. Son utilisation permet par ailleurs de réduire les ponctions de ressources naturelles indispensables à la production matériaux de constructions traditionnels, qui épuisent les gisements de carrière.


Matériau biodégradable : Cette caractéristique favorise le traitement des déchets du chantier, comme la fin du cycle de vie du bâtiment. D’après le Ministère de la Transition Écologique, en 2012 : « les activités du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont généré 246 millions de tonnes de déchets, soit près des ¾ des déchets produits en France ». De plus, la construction en béton armé entraine une utilisation massive de sable, il s’agit également d’un procédé énergivore ce qui entraine une grande consommation d’énergie.


La mise en oeuvre du béton de chanvre


Il existe quatre façons différentes d'utiliser le béton de chanvre dans la construction :


La voie sèche : matériau sec sur le chantier, il s'agit d'un bloc, d'un parpaing, ou bien d'un mur préfabriqué. La mise en oeuvre des blocs est proche de celle d'un mur de brique (en dehors de la dimension) . Un parpaing en béton de chanvre est actuellement disponible chez Greenfarms avec une mise en oeuvre très proche de celle des parpains de ciment, mais plus léger. Ce nouveau système de parpaing, appelé Biosys, se monte par emboitement à sec. L'ossature en béton armé est coulée dans des blocs amenant le caractère porteur du dispositif. Ce système breveté apporte une fois de plus, une solution écologique et facile à mettre en oeuvre par les professionnels du bâtiment. Ces éléments peuvent être utilisés en isolation intérieure, extérieur, au sol, ou bien pour réaliser des cloisons.


Les parois ou murs préfabriqués : Un processus de murs préfabriqués en chanvre et bois a été développé par la société LB Éco Habitat. D'autres entreprises travaillent sur ces process en développement. Les murs ou parois préfabriqués permettent de répondre aux enjeux de délais, de budgets et d’impact environnemental.


La voie humide : Le matériau est posé de façon humide, ou bien projeté sur une structure bois ou métallique, ou bien banché c'est-à-dire tassé entre deux parties fixes. Une machine projette le mélange chanvre-chaux dans les moindres recoins du mur ou du toit traité, pour une isolation parfaite.


Couple béton de chanvre et bois : La construction ossature bois constitue le cadre complémentaire idéal de la mise en œuvre du béton chanvre. Cette alliance de deux matériaux biosourcés, permet d’obtenir une construction légère et souple, parfaitement isolée (respect des règles de l'art et bon dimensionnement des épaisseurs de murs), et adaptée aux zones sismiques et en surélévation, du fait de l’élastoplasticité du béton de chanvre qui limite les effets de tassement.

Le béton de chanvre a une excellente capacité à retarder la progression de la chaleur à l’intérieur du mur. Ainsi, la dégradation de l’ossature en bois (qui assure la fonction porteuse de la structure) par la chaleur sera retardée de manière très importante. (Source : Rapport filière chanvre construction, 2019, page 8). Un module en béton de chanvre de 35cm d’épaisseur avec une ossature en bois stocke environ 48kg de CO2 équivalent. Un mur traditionnel (solution parpaing + isolant), émet quant à lui environ 100 kg CO2/m2. Un mur en béton de chanvre agit alors comme un véritable puit de carbone.

L’ensemble de ces caractéristiques font du béton de chanvre un matériau qui répond aux enjeux environnementaux d'aujourd'hui. C'est pour cela que Greenfarms propose une large gamme de matériaux de construction à destination des entreprises de construction et du bâtiment répondant aux exigences de la RT2020, (béton de chanvre, doublage isolant, enduit de finition chènevotte, etc).

 

Liens externes - Sources


BCB Tradical : https://www.bcb-tradical.com

CAEU : Conseil d’architecture, d’urbanisme, et de l’environnement - https://www.caue75.fr