Pourquoi Greenfarms privilégie les Fleurs Outdoor et Green House ?


 

Pourquoi Greenfarms privilégie la production et la distribution de produits issus de fleurs cultivées en extérieur et sous serre ?


La raison est très simple, nos valeurs éthiques et notre engagement lié à l’impact écologique de notre activité, c’est pour cela que nous avons décidé de produire et de distribuer uniquement des fleurs et produits issus essentiellement de chanvre cultivé en outdoor et en green house et à ne pas produire et distribuer des produits issus des fleurs cultivées en indoor (intérieur) du fait leur impact trés élevé sur l’environnement.


La culture du cannabis médicinal se développe rapidement dans le monde et plus particulièrement en Europe et aux Etats-Unis. Ce qui a engendré une hausse de la consommation énergétique représentant ainsi jusqu’à 1 % de la consommation d’électricité totale d’un pays !


Lorsqu’on s’intéresse à l’impact environnemental de la culture en intérieur des fleurs dans son ensemble, nous avons pu constater que l’énergie nécessaire pour créer un environnement optimal pour le développement des plantes génère plus de 3 tonnes de CO2 pour 1kg de fleurs produites.


Cela nous semble très élevé, surtout si l’on y ajoute les charges inhérentes et les coûts connexes des productions de chanvre. Il a été estimé que la production et la distribution de toutes ces fleurs coûte environ plus de 5Md$ par an, seulement pour les États-Unis.


Les cultures de cannabis médicinal prennent de l’ampleur !


Alors que les réformes des politiques sur le cannabis se répandent dans le monde, la culture du cannabis médicinal devient petit à petit une industrie encore plus importante qu’elle ne l’était dans le cannabis récréatif qui lui est illégal. De plus, les opérations de culture à grande échelle sont autorisées et surgissent de terre, consommant ainsi des quantités d’énergie importante en constante augmentation, sans parler du fait que la légalisation permet également aux patients et/ou consommateurs de cultiver par eux-même leurs plantes légalement pour leur propre consommation personnelle dans plusieurs États et pays.


Des équipements de cultures énergivores


Les espaces de culture en intérieur, surtout ceux des professionnels et des industriels, utilisent beaucoup d’équipements énergivores pour améliorer les rendements et assurer une exploitation optimale. Ces espaces nécessitent un éclairage à haute intensité, des humidificateurs et déshumidificateurs, des systèmes avancés de ventilation, des chauffages et des appareils de contrôle de la température, des émetteurs de dioxyde de carbone, des systèmes d’irrigation, de contrôle des odeurs et de l’air conditionnée pour éliminer la chaleur résiduelle.


Évidement, tous les espaces de culture n’ont pas tous ces équipements, mais ils n’est pas rare de les trouver dans les exploitations de type industrielles et les installations professionnelles. En se basant sur ces facteurs, un petit espace de culture mesurant 1,2 x 1,2 x 2.4 mètres consommera 13 000 kWh d’électricité par an. Si l'on considère que beaucoup de cultures professionnelles et industrielles peuvent facilement occuper dix fois plus d’espace, les coûts s’additionnent, financièrement et pour l’environnement.


Il est estimé qu’en Europe, la quantité d’énergie utilisée pour cultiver du cannabis en intérieur est d’environ 20 tW par an, environ 1% de la consommation électrique, et assez pour alimenter vingt millions de foyers. Ceci produit 17M de tonnes de dioxyde de carbone en 1 an, l’équivalent de l’utilisation de trois millions de voitures en 1 an.


Un joint émet comme une ampoule allumée pendant 17h


Décomposer ces chiffres dans un joint est assez révélateur. Un joint roulé avec du cannabis cultivé en intérieur a provoqué l’émission de 1kg de dioxyde de carbone, soit l’équivalent d’une ampoule de 100 watts allumée pendant 17 heures.


Produire 1kg de cannabis en intérieur créer 3 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone, l’équivalent de 5 traversées des États-Unis avec une voiture. Un espace de culture de 1,2 x 1,2 x 2.4m utilise le double de l’électricité consommée par un foyer moyen, l’équivalent de l’utilisation de 30 réfrigérateurs.


Il faut aussi noter que les coûts en énergie et les émissions de dioxyde de carbone nécessaires pour produire les engrais, l’eau, l’équipement et les matériaux de production utilisés dans la culture du cannabis en intérieur ne sont pas pris en compte dans ces calculs.


La solution écologique


La grande majorité de ces coûts et émissions en CO2 peuvent être réduites jusqu’à 75%. Si des pratiques similaires à celles des serres professionnelles étaient utilisées dans la culture du cannabis en intérieur, l’utilisation d’énergie serait considérablement réduite.


Pour une opération à grande échelle, une planification sérieuse et la recherche d’une culture efficiente pourrait rapidement réduire les économies à hauteur de 25.000 euros par an, et par conséquence réduire également significativement les émissions de carbone.


Toutefois, les meilleures pratiques et les solutions les plus élégantes sont également les plus simples : cultiver simplement en extérieur à nouveau. Le passage de la culture de cannabis de l’intérieur vers l’extérieur élimine la plupart des coûts sur l’ensemble de la chaine de production et d’exploitation (sauf les coûts de transport).


De plus, comme le cannabis capture le CO2, tout le processus pourrait devenir neutre en bilan carbone. Évidemment il existe de bons arguments en faveur de la culture en intérieur, tels que le contrôle du climat et la fréquence des récoltes. Mais, d’un autre côté, avec une bonne planification et la mise en place d’une production efficiente, de grandes quantités peuvent être produites et récoltées à moindre frais avec les mêmes propriétés qualitatives et gustatives que les fleurs cultivées en indoor.


C’est pour cela que Greenfarms opte pour cette option qui nous semble la plus cohérente. Les cultures outdoor et green house pourraient optimiser les coûts d’exploitation tout en réduisant fortement l’impact environnemental d’une production, et ceci pourrait ouvrir la voie pour une culture biologique et écologique plus répandue et durable.


L’industrie du cannabis est en croissance, et c’est dans l’intérêt de tous de considérer les coûts cachés de la culture de cannabis en intérieur. Greenfarms agit pour minimiser la perte d’énergie et réduire la consommation énergétique pour rendre la filière plus responsable et développer des cultures de cannabis plus respectueux de l’environnement.


C’est aujourd’hui que tout se joue…


La communauté Greenfarms ne cesse d’alerter sur le désastre environnemental qui s’accélère et s’aggrave au fil du temps, les populations sont de plus en plus préoccupées, et pourtant, le sujet reste secondaire pour certains consommateurs et dans le paysage médiatique. Ce bouleversement étant un réel problème fondamental de ce siècle, nous estimons qu’il doit occuper une place centrale sur les comportements d’achat et le traitement de l’actualité.

Contrairement à de nombreux autres producteurs et distributeurs, nous avons fait des choix drastiques :

  • Indépendance économique : en ne laissant aucune prise aux influences du pouvoir capitaliste agissant pour une consommation conformiste. Nous pensons que l’une de nos missions est d’informer les consommateurs sur leurs comportement d’achat, et non d’être un outil d’influence de l’opinion au profit d’intérêts particuliers.

  • Anticonformisme : Aujourd’hui la société orientée par les dictats du capitalisme s’oriente vers une consommation en masse et une conformité standardisée des produits, ils veulent que chaque fleurs ressemble à toutes les autres fleurs.

  • Singularité et originalité : Greenfarms considère que le prochain marché du chanvre artisanal vintage s’orientera vers des produits originaux et singuliers de qualité, c’est pour cela que nous rechercherons des variétés et cépages qui varieront d'une année à l'autre et d'une région à l’autre adoptant ainsi le concept de terroir à nos fleurs et à nos produits. Un millésime d’une variété aura un goût différent d'un produit de chanvre du nouveau mexicain ou ghanéen. Ce concept de terroir est essentiel au modèle artisanal du chanvre haut de gamme et de qualité.

  • Ouverture : tous nos produits sont issus de culture outdoor et green house, sans aucune exception. Nous considérons que proposer aux consommateurs des produits biologique et écologique à des prix financièrement accessibles est un droit essentiel, nécessaire à la démocratisation des usages du cannabis thérapeutique et à la compréhension du marché dans son ensemble et de ses enjeux sociaux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

En résumé, Greenfarms est un exemple rare dans le paysage du cannabis médicinal : totalement indépendant, à but communautaire, proposant des produits à des prix accessible car nous pensons qu’il est important d’être transparent sur notre activité en offrant aux consommateurs une alternative en leur proposant des produits biologiques et écologiques.


Cela signifie que Greenfarms produit et commercialise uniquement des produits biologiques et écologiques possédant une réelle valeur s’orientant vers une démarche à long terme. Bien que cette stratégie entrepreneuriale soit plus risquée et implique beaucoup, beaucoup plus de travail, elle est également plus lucrative et durable pour nous, notre entreprise et le sol.