top of page

Les usages thérapeutiques du Cannabis


 De nombreuses études se sont penchées sur l'efficacité du cannabis thérapeutique et de ses composés, dont le THC.
Usage thérapeutique du CBD

 

En France, un médicament à base de cannabis est autorisé (le Marinol, ou dronabinol). Il est prescrit contre des troubles de l'appétit et pour limiter les effets secondaires des chimiothérapies. Zoom sur les vertus médicales du cannabis, alors que sa légalisation fait toujours débat dans plusieurs pays.


De nombreuses études se sont penchées sur l'efficacité du cannabis thérapeutique et de ses composés, dont le THC. Voici 10 bénéfices du cannabis souvent évoqués dans la littérature scientifique ; notons que tous n'ont pas été formellement démontrés chez l'Homme.

 

Le Cannabis préviendrait les crises d’épilepsie


Une étude de 2003 sur des rats a montré que le cannabis pouvait prévenir les crises d'épilepsie. Des composés du cannabis seraient anti-convulsifs.

 

Le Cannabis stimule l'appétit


En France, le dronabinol est un médicament autorisé pour lutter contre les anorexies liées au Sida. Le dronabinol contient du delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), un psychotrope du cannabis. La molécule se fixe sur un récepteur cannabinoïde, ce qui augmente l'appétit.

 

Du Cannabis contre les effets secondaires de la chimiothérapie


Le même médicament (le dronabinol) est prescrit en France pour limiter des effets secondaires des traitements anticancers, à savoir les nausées et vomissements liés aux chimiothérapies. Le THC diminue les vomissements en se liant aux récepteurs cannabinoïdes de type CB1.

 

Le Cannabis serait utile contre la dépression


D'après une étude de 2015 de l'université de Buffalo, des composés présents dans le cannabis pourraient aider à stabiliser l'humeur et lutter contre la dépression. Mais des travaux sont nécessaires pour confirmer ces résultats chez l'Homme.

 

Du Cannabis pour lutter contre les douleurs chroniques


En janvier 2017, l'académie nationale de sciences, d'ingénierie et de médecine des États-Unis a publié un rapport sur les utilisations thérapeutiques du cannabis. Pour les auteurs, il existe des preuves substantielles de l'efficacité du cannabis médical pour traiter les douleurs chroniques de l'adulte.

 

Du Cannabis contre les tremblements de la maladie de Parkinson


Une recherche israélienne a montré que le cannabis réduit la douleur et les tremblements de patients souffrant de la maladie de Parkinson. Ruth Djaldetti, de l'université de Tel Aviv, a expliqué dans Medpage Today : « Je recommanderais l'utilisation de la marijuana à mes patients en dernier recours, si rien d'autre ne fonctionnait pour eux ou s'ils avaient de la douleur ».

 

Le Cannabis limiterait la progression de la maladie d’Alzheimer


Une étude de l'institut de recherche Scripps a suggéré que le cannabis réduisait la progression de la maladie d'Alzheimer. En effet, le THC, présent dans le cannabis, limiterait la formation des plaques amyloïdes dans le cerveau en inhibant une enzyme responsable de leur formation. Ces plaques amyloïdes sont liées aux symptômes des patients et à la destruction de neurones.

 

Le Cannabis, efficace contre les douleurs de la sclérose en plaques ?


Le cannabis soulagerait les douleurs liées à la sclérose en plaques (SEP). Une recherche parue en 2012 a étudié 30 patients qui souffraient de contractions musculaires douloureuses liées à la SEP. Alors que ces personnes ne répondaient pas à d'autres traitements, leur douleur a été soulagée avec du cannabis. Le cannabis réduirait la spasticité musculaire dans la SEP.

 

Le Cannabis serait utile contre le glaucome


Le cannabis permettrait de réduire la pression intraoculaire dans les cas de glaucome. Dans un petit essai clinique, deux heures après l'administration de composés du cannabis par voie buccale, la pression intraoculaire avait baissé.

 

Le Cannabis aurait des propriétés anticancers


Le cannabidiol (CBD) limiterait la progression du cancer en inhibant l'expression du gène Id-1 dans des cellules du cancer du sein. Après un traitement au cannabidiol, ces cellules cancéreuses semblaient moins agressives (recherche parue en 2007).

 

Liens externes


Ministère des Solidarité et de la Santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/experimentation-de-l-usage-medical-du-cannabis-poursuite-des-travaux

ANSM

bottom of page